The Ivory Foundation s’efforce de contribuer au renforcement des capacités des populations les plus vulnérables. L’objectif est de favoriser l’apprentissage de méthodes d’agriculture durables, afin de sécuriser l’alimentation de communautés particulièrement fragiles. Pour cela, il est important d’apprendre aux plus jeunes à cultiver un jardin potager avec des méthodes naturelles, ainsi qu’à les sensibiliser à une alimentation saine et équilibrée qui tire parti des ressources locales.
Onglet-education-couleur-texte

A voir dans cette rubrique :

Jardin pédagogique et cantine scolaire au Burkina Faso

Le Grand Potager

 

Enfants du centre Siletithemba - Afrique du Sud
Enfants du centre Siletithemba – Afrique du Sud

 

La sous-alimentation touche 1 personne sur 4 en Afrique sub-saharienne (L’État de l’insécurité alimentaire dans le monde, FAO, 2015), alors que les agriculteurs représentent près de la moitié des actifs. Selon le Programme Alimentaire Mondial, rien qu’en Afrique, 23 millions d’enfants en âge d’aller à l’école y vont le ventre vide. Parmi les causes de la malnutrition sur le continent, le PAM met particulièrement l’accent sur la pauvreté et le chômage bien-sûr, mais aussi un accès imité à la terre, la perte de productivité des sols, les prix élevés de la nourriture et le retard technologique (notamment les systèmes d’irrigation), combiné à une fable pluviométrie.

La dégradation des sols (salinisation, pollution agro-chimique, érosion, épuisement des nutriments des sols entrainée par le surpâturage et le déboisement) contribue énormément à réduire leur fertilité et représente une grave menace pour la production alimentaire et les moyens d’existence ruraux, notamment dans les régions pauvres et de forte démographie.

La jeunesse des pays en développement se détourne des activités agricoles, souvent associées à un mode de vie misérable, alors même que l’autoproduction de nourriture pourrait être un moyen efficace d’augmenter les niveaux de vie. L’unification des habitudes alimentaires à travers le monde a également entraîné un désintérêt envers les variétés comestibles locales. La valorisation de ces ressources pourrait pourtant apporter des compléments non-négligeables.

Grâce à la mise en place de jardins pédagogiques, The Ivory Foundation contribue au renforcement des capacités de plusieurs communautés vulnérables en Afrique Australe, notamment par l’apprentissage des plus jeunes à la culture de légumes et à une alimentaire saine et équilibrée.

La mise en place de jardins pédagogiques, au sein d’écoles partenaires, a pour but d’apprendre aux enfants à cultiver un jardin en utilisant des méthodes naturelles d’agriculture tirés de la permaculture et de l’agro-écologie. Les enfants apprennent aussi à reconnaitre les graines, préparer les semis, et planter ensemble des variétés dont les associations s’avèrent bénéfiques. Ils sont également encouragés à manger davantage de légumes et varier ainsi leur alimentation et la rendre plus équilibrée.

 

Entretien des jardins par les enfants.
Entretien des jardins par les enfants.

 

A lire également dans cette rubrique:

Accès à l’école maternelle à Maputo, Mozambique

Soutien aux enfants sourds et malentendants