Création de 10 courts métrages pour apprendre à cuisiner et se nourrir de manière saine et durable, en créant un dialogue interculturel et intergénérationnel parmi les habitants du quartier de St Charles de Marseille

Dans le cadre de son appel à projets – Catégorie éducation et formation- The Ivory Foundation soutient un projet porté par l’association La Cité de l’Agriculture

Cette association marseillaise promeut l’agriculture urbaine et défend les liens de proximité entre citoyens et producteurs. Elle met en place des actions concrètes pour lutter contre la précarité alimentaire et inviter les citadins à la reconquête de leur alimentation au service de leur santé, du plaisir et des liens avec les cultivateurs.

La cité de l’agriculture a ouvert en 2018, un espace polyvalent visant à devenir un lieu de référence de la transition agroécologique, de l’agriculture urbaine et de l’alimentation durable à l’échelle métropolitaine.

Le projet « Cuisine et Courts-métrages » entend mobiliser la cuisine et le médium vidéo comme un moyen original et ludique pour aborder les questions liées à l’alimentation durable, à la santé, et à la transition agroécologique. Concrètement, deux personnes, issues des secteurs fragiles de la population et proche du quartier de la Cité de l’agri, se rencontrent autour d’une recette qu’ils préparent ensemble sous l’œil de la caméra. Ils échangent autour de la recette, tirent le fil des produits la constituant, partagent leurs expériences gustatives et culinaires avant de partager le fruit de leur travail lors d’un repas partagé et convivial avec leurs proches et le public invité à ces soirées.

La réalisation de ces court-métrages aura pour but de:

– Valoriser les savoir-faire des habitants du quartier en matière de cuisine,
– Contribuer à rompre l’isolement des personnes âgées du quartier via une action les mettant en relation avec des personnes jeunes et dynamiques,
– Participer au dialogue interculturel et intergénérationnel parmi les habitants du quartier,
– Initier un groupe de jeunes habitants à des pratiques culinaires davantage saines et durables,
– Valoriser la richesse et la diversité culinaire des habitants du quartier.

Leur diffusion sensibilisera un plus large public à une cuisine saine et durable.