Un projet d’initiation aux métiers de l’agriculture. Élevage, maraichage et cultures vivrières sont ici vues comme des opportunités de carrières pour les jeunes sourds et malentendants de l’école St Paul à Hlotse, au Lesotho.

 

Onglet-education-couleur-texte

bd_lesotho1

Le Lesotho est un petit pays enclavé au sein de l’Afrique du sud, dans lequel 43% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté (1,25 $ par jour) et où plus de 23% de la population adulte est séropositive. L’école St Paul, financée par l’ONG Sentebale, est située à Leribe, à l’extrémité nord du pays, et rassemble des enfants de 5 à 14 ans, sourds et muets, venant de régions rurales et de milieux très défavorisés.

L’école St Paul a été créée en 1981, et fut la première école pour enfants et jeunes malentendants dans le pays. Elle est située dans la partie Nord du pays à environ 92 km de la capitale Maseru. Elle est gérée, conformément aux lois du Lesotho régissant le secteur de l’éducation, par une commission scolaire composée des représentants du corps enseignants, des parents et du chef local.

Elle fonctionne comme un internat et a actuellement la charge de 200 enfants, à qui elle offre la chance de sortir de leur isolement en leur enseignant le langage des signes et en leur offrant une éducation et un cadre de vie de qualité pendant plusieurs années. A l’issue de leur scolarité, les enfants retournent dans leur village d’origine et continuent d’être suivis par l’école en vue d’une insertion professionnelle.

bd_lesotho2

Depuis 2015, The Ivory Foundation soutient cette école par l’implantation d‘une ferme pilote, sur son terrain. L’objectif est double:

-D’une part subvenir aux besoins de la cantine de l’école par une auto-production de légumes, œufs, lait, et viande de porc.

-D’autre par de former les enfants de l’école, et plus particulièrement les plus âgés, à un savoir-faire qui pourra leur être utile lorsqu’il retourneront dans leurs villages respectifs.

En 2018, le principe d’une micro ferme est développé pour offrir aux enfants les plus âgés la possibilité de s’installer avec un cheptel, un bâtiment auto construit, et l’outillage et les semences pour démarrer leur activité dans le village d’origine.

 

EnregistrerEnregistrer