The Ivory Foundation soutient l’ONG STEP (South Tanzania Elephant Project), sur un projet en faveur des villageois habitant dans la réserve de Selous, dans le parc national des Monts Udzungwa et dans la Réserve de Rungwa, au sud de la Tanzanie.

Un recensement d’ampleur inédite (le « Great Elephant Census ») effectué sur 2 ans a conclu que les éléphants ont perdu 30 % de leurs effectifs entre 2007 et 2014. Victimes du braconnage pour leur ivoire et de la destruction de leur habitat, ce déclin ne cesse de s’accélérer.

Par ailleurs, les conflits homme-éléphants sont devenus un problème sensible ces dernières années, à cause de l’augmentation des pertes de récoltes causées par les éléphants, qui met en danger les moyens de subsistance des agriculteurs et donc leur sécurité alimentaire. Les éléphants sont en retour menacés par des meurtres de représailles et cette hostilité accrue envers les éléphants, conduit aussi à une tolérance du braconnage.

 

Ce projet consiste à aider les villageois à construire des clôtures avec des ruches. En effet, les éléphants craignent les abeilles, et les ruches sont un moyen de dissuader les éléphants de s’approcher des fermes.

Le projet prévoit également d’aider les villageois à développer les compétences apicoles, et par des formations à la gestion et la comptabilité, à leur faciliter l’accès aux marchés haut de gamme du miel. Ils recevront ainsi le matériel nécessaire pour conditionner et étiqueter leur miel et obtenir ainsi un meilleur prix de vente.

Ce projet concerne 4 groupes d’agriculteurs, ce qui représente un peu plus que 100 personnes. Ceux-ci recevront en tout 130 ruches « Langstroth », ainsi que des équipements d’entretien et de récolte de miel et des combinaisons d’apiculture.

Un système de surveillance et de suivi sera mis en place dans chacun des groupes, via des tablettes connectées sur GPS, afin de procéder à la collecte de données sur le terrain et le téléchargement à distance vers une base de données centrale. Cela permettra de cartographier et de surveiller l’activité des éléphants afin d’identifier les itinéraires de corridors d’éléphants et mesurer à plus long terme, l’efficacité des clôtures en ruche.

Avec le soutien de the Ivory Foundation, STEP mènera également une expérimentation de briquettes de piment comme méthode innovante pour éloigner les éléphants des maisons et des magasins d’alimentation.

Les briquettes de piment sont fabriquées à base de fumier d’éléphant et de poudre de piment, et quand elles sont allumées elles émettent de la fumée de piment (un irritant pour les éléphants) pendant 6 heures. Ces briquettes peuvent ainsi constituer une méthode simple et peu coûteuse pour décourager les éléphants des lieux d’habitation (où les ruches ne peuvent pas être implémentées en raison du risque de piqûres d’abeilles).

A lire aussi dans cette rubrique:

Entrepenariat au sénégal

Recherche en Afrique australe

Le défi écologique de Bulembu

Les femmes semencières, Maroc

Permaculture au Bec Hellouin

Couleur Garance